Les archives du Théâtre de Nice

NELKEN

de Pina Bausch

Mise en scène et chorégraphie :
Pina BAUSCH
Scénographie :
Peter PABST
Costumes :
Marion CITO
Dramaturgie :
Raimund HOGHE
Collaboration :
Hans POP
Direction technique :
Rolf BACHMANN
Musique :
John DOWLAND, Alfred DELLER, Benny GOODMAN, Ludwig VAN BEETHOVEN, Claude DEBUSSY, John WILSON, Judy GARLAND, Edward ELGAR, Johannes BRAHMS, Francis LAI, Franz HOHENBERGER

Anciennes chansons populaires anglaises et chansons de Shakespeare.

Magicien :
Hans WITTUS-WITT
Aux barres parallèles :
Max WALTHER

Avec:
Anne-Marie BENATI
Bénédicte BILLIET
Lutz FORSTER
Mechthild GROSSMANN
Kyomi ICHIDA
Ed KORTLANDT
Béatrice LIBONATI
Anne MARTIN
Dominique MERCY
Jan MINARIK
Nazareth PANADERO
Helena PIKON
Arthur ROSENFELD
Monika SAGON
Jean-Laurent SASPORTES
Janusz SUBICZ
Meryl TANKARD
Heide TEGEDER

« Le théâtre a beaucoup à voir avec ce que font les enfants. Ce que nous faisons parfois ne peut réellement se faire qu’étant enfant : patauger dans l’eau, se tacher, se peindre, jouer. Je pense que pouvoir le faire encore une fois en tant qu’adulte, c’est grand ».
« Le décor… et dedans nous faisons la pièce. Il s’élabore seulement en rapport avec le travail réel. C’est ça qui est beau, je pense : des choses vraies sur scène, des feuilles, de l’eau ».
« Tout cela dépend seulement de la façon dont vous regardez… Vous pouvez toujours regarder d’une autre façon ».
« Ma façon d’être tendre, c’est le profond intérêt que je voue à autrui ».
« Je trouve, que lorsque l’on est à la recherche de la vérité, on ne doit faciliter les choses, ni à soi même, ni aux autres. Au théâtre les espoirs de spectateurs et les obligations de produire conduisent, ce qui est une erreur, à ne satisfaire que cette attente et à ne rien produire de nouveau ».
« Je suis la personne la plus optimiste qui soit, le dernière au monde, peut-être ».
« Pour moi, un divertissement n’est important qu’en fonction de ce que je veux exprimer dans le contenu. Un bon film policier, par exemple, incite également le spectateur à la réflexion. Pourquoi la danse ne ferait-elle pad de même ? Sur le plan visuel, la danse permet justement d’apprendre, d’observer, de découvrir, bien plus lorsque des tutus, des fleurs et des couronnes ne cachent pas à la vue l’essentiel ».
Pina Bausch

Production Tanztheater Wuppertal (Allemagne)


Théâtre de Nice
     
Nelken

 

Théâtre National de Nice Lieu :
Auteur : Pina Bausch
Mise en scène : Pina Bausch
Retour à la saison : 1982 - 1983
14-199-10