Les archives du Théâtre de Nice

UN BALCON SUR LES ANDES

d’Eduardo Manet

Mise en scène de :
Jean-Louis THAMIN
Assistants à la mise en scène :
François VOISIN
Dominique BRUGUIERE (stagiaire)
Décors :
Patrice CAUCHETIER et Alain BALITEAU
Assistants décorateurs :
Olivier DUGUE, Noëlle GINEFRI, Danièle STEVANAZZI
Costumes :
Patrice CAUCHETIER
Musique :
Alain MARGONI
Direction musicale :
Pierre Philippe BAUZIN
Musique enregistrée par :
L’Orchestre Régional Provence Côte-d’Azur
Sous la direction de :
Alain MARGONI

Chorégraphie :
Serge KEUTEN
Création des maquillages :
Jean-Paul DUPIN
Combats réglés par :
Vincent MORIEUX
Travail du masque :
Michel BRUGUIERE

Direction technique :
Roger COULON
Régie de scène :
Alain BRUNO
Assistant à la régie :
Patrick GUILPIN
Montage et régie sonore :
Michel WENGLEWSKI
Régie éclairages :
Jacques MOREAU
Electriciens :
Maurice MURAT, François RINI
Assistant son-cinéma :
Gilbert GALAZZO
Régie des accessoires :
Gilles RETORE
Assisté de :
Olivier DUGUE

Régie costumes et réalisation :
Nicole MANINI
Clara FIDANZA
Claudette CLERICY
Sous la direction de :
Colette DE ROY VICTOR
Perruques :
Daniel BLANC

Réalisation du dispositif scénique :
Les établissements ARIANESE à Milan
Les Ateliers du Nouveau Théâtre de Nice
Directeur de la construction :
Yves GUERUT
Constructeur :
René TRAVERSO
Machinistes-constructeurs :
Jean-Claude RESTITUITO
François BOLLONE
Louis NOBECOURT
Machiniste-cintrier :
Jean-Louis VARRO
Machinistes :
René HENRY
Henri VARRO
Frédéric JAUBERT
Roland FREZAL

Avec:
Pierre FOREST
Blaise
Wladimir YORDANOFF
Tarassin
Jean-Jacques MOREAU
Jacques-La-Tripe
Monique BRUN
Antonio ; Gavroche ; le marchand de pigeons
Paul CHEVALIER
Juan
Francis ARNAUD
Almanço ; Jean-Giovanni
Jean-Jacques DELBO
Emile ; Mr Pennebroke
François VOISIN
Guterriez ; un garde
Pierre BATON
Zaldivar ; le Capitaine de la garde ; le sergent ; un travesti
Xavier BOUVIER
Palomares ; un garde ; Capitaine Leonetti ; Bardinelli ; un travesti
Jean-Claude ROBBE
Ramiro
Claude LEROY
Moro ; un révolutionnaire ; un indien
Marie-Hélène GERY
Malessa
Anne DANI
Une révolutionnaire ; une marchande ; une ravaudeuse ; une prostituée ; une masseuse ; un danseuse de Samba
Annick GIORDANO
La Liberté ; une marchande ; une valseuse ; une masseuse ; une guérillera ; Emiliana
Sharon HOBY
Une révolutionnaire ; Rosario ; une valseuse ; une prostituée ; une danseuse
Janne NEGRONI
Une révolutionnaire ; une marchande ; une aubergiste ; une valseuse ; une guérillera
Michel BRUGUIERE
Un garde de comédie ; un bagnard ; un marin ; un indien ; un guérillero ; une majorette
Abdel KECHICHE
Un révolutionnaire ; un marin ; un indien ; une majorette ; un soldat ; un bagnard
Vincent MORIEUX
Un garde de comédie ; un bagnard ; un marin ; un indien ; un guérillero ; une majorette
Gilles RETORE
Soldats ; un Capitaine ; le projectionniste
Gilles WERNER
Un soldat ; un révolutionnaire ; un indien ; une majorette
Didier ZUILI
Un révolutionnaire ; un marin ; un indien ; une majorette ; un soldat ; un bagnard
François BOLLONE
Un marin ; un laquais
Olivier DUGUE
Un marin ; un laquais
Patrick GUILPIN
Un fort ; un laquais
René HENRY
Un fort ; un laquais
Jean-Marc KUSTER
Un laquais
René TRAVERSO
Un laquais
Cabrita
La chèvre

Les choristes :
Brigitte ALLEMAND
Une révolutionnaire ; une ravaudeuse ; une serveuse ; une guérillera
Jocelyne BLANCHI
Une révolutionnaire ; une indienne ; une valseuse ; une danseuse
Dominique MARCHAL
Un révolutionnaire ; un marchand ; un indien ; un Général ; un soldat ; un guérillero
Alain MOSSE
Un révolutionnaire ; un indien ; un soldat
Elisabeth THIBAIRENQ
Une révolutionnaire ; une indienne ; une fusillée ; une danseuse
Alain VERNET
Un révolutionnaire ; un marchand ; un indien ; un Colonel ; un guérillero ; un soldat ; un Général ; un danseur

Les musiciens :
Antonio GIL
Guitariste
Alex GRILLO
Percussions
Paul MANDELBAUN
Violoncelliste
Guy ROUX
Trompettiste
Mme Kiyomi TOZU-ROSSO
Flûtiste

Paris, juin 1848. La « révolution » vient d’avorter à Paris. Deux comédiens populaires, Blaise et Tarassin, sont enfermés au Château d’If pour avoir critiqué dans leur spectacle le pouvoir royal.
Aidés par Jacques-La-Tripe, un autre bagnard, Blaise et Tarassin s’évadent d’If, prennent un bateau à Marseille et finissent par échouer au port de Païta, au Pérou. Or, à la mort du grand Libérateur Simon Bolivar, l’Amérique Latine avait « explosé » en une série de dictatures menées d’une main de fer par ce qui est devenu presque le prototype du chef d’Etat latino-américain : le Général-Président.

Ne sachant rien faire d’autre que « du théâtre » Blaise Tarassin et Jacques iront du Pérou en Bolivie, du Paraguay au Brésil, trouvant partout à peu près le même panorama : les abus de l’armée en place, une ambiance de dénonciation policière, l’exploitation du peuple par le « Caudillo » au pouvoir.

De Rosas à Videla, de Flores à Péron et Pinochet, les « hommes forts » se succèdent : il semble que le temps s’est arrêté comme dans une sorte de jeu de miroirs où le passé et le présent se réfléchissent dans un interminable cauchemar.

« Un Balcon sur les Andes » n’est pas une pièce « historique » mais une réflexion sur les aspects théâtraux des dictatures latino-américaines.
Eduardo Manet

Co-production Nouveau Théâtre de Nice et Théâtre National de l’Odéon

Théâtre de Nice
     
Un Balcon sur les Andes

 

Théâtre National de Nice Lieu :
Auteur : Eduardo Manet
Mise en scène : Jean-Louis Thamin
Retour à la saison : 1979 - 1980
11-150-1