Les archives du Théâtre de Nice

DES JOURS ET DES NUITS A CHARTRES

de Henning Mankell

Traduction :
Terje SINDING
Mise en scène :
Daniel BENOIN
Assisté de :
Emmanuelle DUVERGER
Décor :
Jean-Pierre LAPORTE
Lumières :
Daniel BENOIN
Costumes :
Nathalie BERARD-BENOIN
Vidéo :
Paulo CORREIA
Stagiaire à la mise en scène :
Alice-Anne FILIPPI

Avec :
Pierre BLAIN
Raphaël, résistant français
Gaële BOGHOSSIAN
Edith, veuve de guerre
Paul CHARIERAS
Georges, père de Simone
Paulo CORREIA
Dominique, résistant français
Frédéric DE GOLDFIEM
Robert Capa / Helmut, soldat allemand
Juliette ROUDET
Marie, amie de Simone
Fanny VALETTE
Simone

Régie plateau :
François BOLLONE
Régie lumière :
René POULIN
Régie son :
Martial GAUTHIER
Chef habilleuse :
Elisa OCTO
Techniciens plateaux :
Philippe JUANOLA, Yazid LACHELAK, Simon LAPORTE, Hervé PAPIN
Coiffeuse :
Crystel DI ROSA
Réalisation des costumes :
Sylvie LOPEZ
Construction des décors :
Pascal BRODIN, Thierry ARDISSON, Mabrouk CHAOUALI, Gilles FEVRIER, KHALID MAJDI
Accessoires :
Christian ROMANA
Télémécanique et automatisme :
François MORET
Assisté de :
Larbi KAAM
Peinture des décors :
François GUILLAUMET

Le point de départ de cette pièce est une photo de Robert Capa, réalisée à la fin de l'Occupation allemande. La photo, prise dans une des rues principales de Chartres, représente une jeune femme tondue. Parmi les autres personnes qui y figurent, certaines sont identifiables. D'autres ne sont que des silhouettes. Hors cadre, d'autres habitants de la ville assistent à l'humiliation de Simone.
Simone était une "fille à soldats". Dans ses bras, elle porte l'enfant qu'elle a eu avec un Allemand. La photographie est prise au moment où on la conduit en prison, où elle attendra son procès.
Parmi les gens figurant sur la photo, beaucoup souhaitaient l'exécution de Simone. Si elle y a échappé, c'est grâce à l'éthique des dirigeants chartrains de la Résistance, qui s'opposaient à tout lynchage. Simone ne fut pas exécutée. Mais elle fut condamné.
Elle mourut dans les années 60, détruite par l'alcool. Elle avait changé de nom, mais tout le monde connaissait son identité.
Cette pièce raconte son histoire, tout en prenant beaucoup de liberté avec les faits.

Production Théâtre National de Nice



Théâtre de Nice
     
Des Jours et des nuits à Chartres

 

Théâtre National de Nice Lieu : Pierre Brasseur
Auteur : Henning Mankell
Mise en scène : Daniel Benoin
Retour à la saison : 2012 - 2013
43-1032-24